Les oreilles ont des murs (critique Hiphopfranco.com)

Album solo de St-Saoul, où il y a plusieurs collaborations intéressantes : les bootlegers principalement, aussi Koriass, Farfadet, Karis et le Dirty Funk. Beaucoup de collaborations, qui amènent une force à l’album, qui ne sont pas de trop, mais qui sont quand même très nombreux. Ils sont loin d’être un point négatif à l’album, St-Saoul a le temps d’exposer ce qu’il a à dire personnellement. Il aurait pu cependant faire plus de tracks en solo, et certains featurings peuvent être moins appréciés (personnellement, j’ai plus ou moins aimé Farfadet et Karis).

Un flow très bien posé sur le beat, rien qui ne brise l’écoute du spectateur. Sans qu’il y ait la perfection dans ce qu’il fait du début à la fin, il se contente de faire quelque chose d’assez bien placé sur les drums pour qu’on ne perde jamais l’attention sur ce qu’il dit.

Il a quelques bonnes figures de style, qui sont d’un style généralement soit humoristique, sarcastique, satirique. Il est rare qu’elles nous marquent par leur véracité; elles sont généralement prises avec le sourire. Elles sont là, et il n’y en a ni trop ni pas assez : on ne peut pas dire qu’il ne considère pas l’aspect formel de son texte, si on se rend compte de toutes les jeux de sonorités et des métaphores, et d’un autre côté, on écoute et on n’a pas à se forcer pour comprendre tout. Ce qui est dit est simple, clair, mais peut être écouter d’une autre oreille.

« Gynécologue du dark side, pour vrai, j’sais lire sur les lèvres »
– St-Saoul

Style assez semblable à ce que 2ème Monde est dans ses paroles. Il est quelqu’un qui semble prendre la vie à la légère mais, ironiquement, car il a au fond des pensées tristes qu’il nous transmet sur cet album. En fait, il y a presque 2 opposés : soit les tracks sont plutôt humoristiques et simples, soit elles sont introspectives. Les featurings ne sont pas associés à l’une ou l’autre des catégories. Cet aspect peut nous faire mal recevoir l’album, principalement parce qu’on l’a déjà vu (par exemple, sur J’aurais voulu être Mc). Certaines tracks sont par contre simples de leur sujet, ce qui fait qu’on peut être laissé sur notre faim si on s’attend à quelque chose de réfléchi. Il se reprend sur d’autres.

On peut cependant dire que l’album est généralement fait sur une tonalité plus triste, particulièrement par les beats. Ceux-ci sont faits par St-Saoul, SemiBruce, Confus principalement. Ils s’écoutent bien, et ont un style similaire, souvent plutôt triste par, par exemple, une petite mélodie de piano, et à l’occasion plus entraînants, invitant à la parodie.

De façon générale, j’ai trouvé l’album excellent et j’en ai eu des bons commentaires. Il n’y a rien qui soit totalement déplaisant et désagréable à écouter, et l’artiste sait écrire des choses parfois touchantes, parfois pour déconner. Son équipe l’accompagne souvent, mais est loin d’être un point négatif à l’album.

A propos krlep0ser

Chargé des relations publiques de St-Saoul
Cet article a été publié dans Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s